Autres articles

Macron et les startups, quel bilan pour ce quinquénat ?

Pour le meilleur et pour le pire, le nom d’Emmanuel Macron a souvent été associé au monde des startups. Qu’en est-il réellement ?
Dernière mise à jour le
14/12/2021
Macron et les startups, quel bilan pour ce quinquénat ?
“La France doit devenir en 5 ans la nation des startups” déclarait le futur président en Avril 2017 lors d’un sommet des startups organisé par Challenge

Souvent critiquée, la “startup nation” d’Emmanuel Macron était néanmoins un sujet majeur de la campagne de 2017. Presque 5 ans après et à quelques mois de l’élection présidentielle de 2022, quel bilan pouvons-nous déjà tirer ?

Les différentes crises, des gilets jaunes, des grèves autour de la réforme des retraites et bien sûr sanitaire, ont-elles éclipsées ce sujet phare du candidat Macron ?

Au-delà de l’accomplissement ou non du politique, cet article est aussi l’opportunité de retracer l’évolution des startups françaises sur les cinq dernières années.


Les promesses pour les startups du candidat Macron en 2017


Avant de dresser le bilan de ces cinq années de présidence, il est nécessaire de refaire le point sur ce qui avait été présenté en 2017 et ce qui a été réalisé. Le programme évoquait déjà plusieurs pistes de réflexion visant à accompagner le développement des startups en France.


Investir dans les startups

Un des premiers points a été de constituer un fonds d’investissement pour soutenir la croissance des startups françaises. Le récent président Macron, en juin 2017, avait en effet débloqué 10 milliards d’euros pour l’innovation. Ce fonds, géré par Bpifrance, a largement contribué à l’essor des jeunes pousses françaises. Les récentes levées de fonds records (voir plus bas) attestent de l’effort réalisé sur ce point pour contribuer à l’investissement dans la Tech française.


Développement de la télémédecine et de l’innovation dans la santé

Ce sujet était déjà sur la table en 2017, bien avant la crise du Covid 19. De nombreux observateurs avaient anticipé l’importance qu’auraient les MedTech à l’avenir. Comment ne pas citer le succès de Doctolib dont la visibilité a largement été boostée ces deux dernières années et qui a été un large contributeur à la stratégie de vaccination du pays ?

D’autres exemples existent également : Qare, Medadom...


Création d’une Europe du Numérique

Le président Macron l’a réaffirmé en 2020, l’objectif est de créer 10 géants de la Tech en Europe d’ici 2030. S’il n’a jamais cru à l’émergence possible d’un “Google français”, son idée a toujours été d'œuvrer à l’échelle européenne pour concurrencer les géants américains et chinois.


2 pistes avaient été envisagés :

  • Création d’un marché unique du numérique en Europe
  • Création d’un Fonds Européen de financement doté d’au moins 5 milliards d’euros


Si des avancées se sont faites sentir sur cet aspect, les attentes restent fortes à ce niveau en témoigne notamment l’appel réalisé par 35 licornes européennes en mars 2021 pour encourager à la création d'un fonds d'investissement de 100 milliards d'euros.


Favoriser l’entrepreneuriat par l’assurance chômage

L’idée était alléchante, permettre aux employés démissionnaires de pouvoir bénéficier d’une assurance chômage souhaitant créer leur entreprise. Malheureusement, les conditions spécifiées sont si strictes que le chiffre du nombre de personnes qui pourraient en bénéficier chaque année n’est estimé qu’à 30 000 par le magazine Challenge, soit seulement 3% des salariés.

La simplification de l’accès à l’entrepreneuriat est clairement un axe qui pourrait être approfondi.


Concernant les indépendants, conformément à son engagement, le président Macron a effectivement supprimé le Régime social des indépendants (RSI), simplifiant ainsi les démarches administratives.



Les résultats chiffrés des startups entre 2017 et 2021


Combien d’emplois ont-ils été créés en startup ?


Du point de vue de l’emploi, on peut noter le chiffre de 150 000 emplois créés en quatre ans dans la tech, mentionné récemment par le président Emmanuel Macron lui-même. Ce chiffre est indéniablement un élément clé permettant d’évaluer le développement des startups du pays.

A l’avenir, 200 000 emplois supplémentaires devraient être créés d’ici 2025 par les 120 entreprises présentes dans l'indice Next40/French Tech 120, d’après les estimations du cabinet Roland Berger.


Des levées de fonds records ?


Ce mandat, et en particulier l’année 2021 qui vient de s’écouler aura été celui de tous les records en ce qui concerne les levées de fonds. En effet, les startups françaises ont attiré de plus en plus de capitaux, tout au long de ce quinquennat. Si l’année 2020, où la France était passée devant l’Allemagne, avait déjà été un succès de ce point de vue avec 5,34 milliards d’euros, le chiffre a doublé l’année suivante. Le montant total des levées fonds sur le marché français des startups devrait atteindre plus de 10 milliards d’euros d’ici la fin d’année 2021 ce qui constitue un record.

Citons les montants pharaoniques des levées de Sorare (680 millions de dollars), Mirakl (550 millions de dollars), Alan (185 millions de d’euros) et DentalMonitoring (150 millions d’euros).

Ce qui change également, c’est la présence de fonds internationaux très réputés, qu'ils soient américains, japonais ou singapouriens, et qui viennent soutenir cette croissance.


De nouvelles Licornes


Le nombre de Licorne (entreprise valorisées à plus d’1 milliard d’euros) a fortement augmenté pendant ces cinq années.

La France comptait 5 licornes en 2017, elles sont aujourd’hui une quinzaine. L’objectif d’atteindre 25 Licornes en 2025 devrait donc être largement atteint.


Conclusion sur l’évolution des startups françaises sur les cinq dernières années


De nombreux marqueurs démontrent que le monde des startups en France est en effervescence. Que ce soit sur la valorisation de nos géants tricolores, des levées de fonds ou de l’emploi, les chiffres sont équivoques. Pour le dernier point, force est de constater que, chez Licorne Society, nous en sommes les premiers témoins. Le recrutement est effectivement un sujet phare des startups avec une explosion des offres recensées. Sur ce point, l’enjeu sera de former et de proposer des parcours aux jeunes permettant de répondre à ces besoins grandissants de la Tech française.


Au-delà de l’aspect économique, miser sur les startups Françaises et/ou Européennes dans la tech relève aussi d’un véritable enjeu géostratégique qui nous permettrait de rivaliser et de maintenir notre indépendance vis-à-vis des géants américains et chinois. 

Quelle part sera accordée à ce sujet, non moins essentiel, dans la campagne présidentielle de 2022 ? Il semblerait que ce sujet soit, pour l’instant, largement délaissé par les candidats.


Enfin, un autre axe pour l’avenir a été soulevé dans le cadre du projet “France 2030” et concerne le lien entre startup et industrie. Il est indéniable que la croissance des startups françaises est très largement portée par des entreprises tech très éloignées du monde industriel. 


Sources :

https://www.usine-digitale.fr/editorial/emmanuel-macron-la-france-doit-devenir-en-5-ans-la-nation-des-start-up.N537789

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/entreprises

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/numerique

https://www.challenges.fr/politique/macron-a-t-il-change-les-francais-start-up-nation-un-certain-desenchantement_684099

https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2021/06/15/objectif-10-geants-tech-europeens-dici-2030-scale-up-europe

https://www.usine-digitale.fr/editorial/35-licornes-europeennes-appellent-a-la-creation-d-un-fonds-d-investissement-de-100-milliards-d-euros.N1077144


Autres articles récents

Qu'est-ce qu'une scale-up ?
Qu'est-ce qu'une scale-up ?

Est-ce qu’une scale-up est une startup qui a réussi ? Voici la définition d'une scale-up

Les levées de fonds en startup
Les levées de fonds en startup

La levée de fonds est la recherche d’investisseurs pour le financement du capital d’une entreprise.

Qui sont les licornes françaises ?
Qui sont les licornes françaises ?

Dans le monde des startups, le terme licorne est utilisé pour décrire une entreprise dont la valorisation est supérieure à 1 milliard de dollars.