Autres articles

9 conseils pour réduire son turnover à mettre en place au plus vite

9 solutions à mettre en place rapidement au sein de votre entreprise pour garder vos meilleurs talents
Dernière mise à jour le
Nov 22, 2023
9 conseils pour réduire son turnover à mettre en place au plus vite
André Farah
9 conseils pour réduire son turnover à mettre en place au plus vite

Contenu

Le turnover est frein indéniable à la croissance de toutes entreprises, startup ou scale-up. Favorisé par la tension globale du marché du recrutement, le turnover est un challenge pour l'ensemble des organisations.

La grande démission qui a frappé les entreprises, et tout particulièrement le secteur de la Tech en France, impose de traiter ce sujet de la fidélisation des collaborateurs.

Définition : Qu'est-ce que le turnover ?

Le turnover est le taux de renouvellement des effectifs d'une entreprise.

Il tient compte des départs des employés suite à des licenciements, des fin de contrat, des démissions ou des départs à la retraite, mais aussi des recrutements des nouveaux collaborateurs.

Le turnover varie en fonction de l'industrie et du secteur. Il sera tout particulièrement élevé au sein de la Tech ou des cabinets de conseils

En fonction du résultat obtenu, au sein d'une entreprise établie :

  • Un turnover de 0% signifie que l'entreprise stagne.
  • Un turnover est considéré comme faible s'il est inférieur à 5%
  • Un turnover est considéré comme élevé s'il est au-dessus de 15%

Comment calculer le turnover ?

La formule du turnover est la suivante :

Turnover = [(Nombre de départs en N + Nombre d’arrivées en N)/2]/Effectif au 1er janvier de l’année N

Cette formule, multipliée par 100, donne le pourcentage de turnover.

Au sein des startups, le turnover est, par définition, très élevé, étant donné que les effectifs peuvent doubler ou tripler durant une année. Il s'agira donc pour ce type d'entreprise, de se focaliser sur l'indicateur du "Nombre de départs en année N" dans un premier temps.

L'autre indicateur utile pour les startups est le taux de rétention. Il détermine la proportion d'employés qui restent en poste sur une période donnée.

Les statistiques clés du turnover en France

Quelques statistiques pour commencer :

  • Le premier trimestre de l'année 2022 a vu démissionner 469 600 actifs qui étaient CDI. C'est 20% de plus que le chiffre enregistré à la fin de l'année 2019 (avant Covid)
  • 35% des salariés n'ont jamais eu autant envie de quitter leur poste en mai 2022 (sondage d'OpinionWay pour le site de recrutement Indeed). Ce chiffre atteint 42% pour les moins de 35 ans (qui constituent la majorité des employés en startup).

Au-delà de ces chiffres alarmants sur l'état du marché du recrutement et de la vision des candidats, le cabinet de recrutement Robert Walters a estimé le coût d'une embauche ratée à un montant compris entre 100 et 150% de la rémunération de l'employé.

Ainsi, le nombre de démission n'a jamais été aussi élevé, avec un impact fort sur la santé des entreprises.

La rétention et la réduction du turnover est donc un challenge clé pour la plupart des entreprises, des managers et des équipes aux Ressources Humaines.

La liste des conseils pour réduire le turnover en entreprise et en startup

Nous avons établi une liste de 9 conseils RH qui vous permettront de réduire drastiquement le turnover de vos employés

Mesurer le turnover pour trouver ses causes

La première chose à réaliser lorsque l'on constate un taux de rétention trop faible des employés est de bien mesurer les indicateurs clés. Il faut savoir que, bien souvent, les employés n'expriment pas les raisons qui les poussent à quitter une entreprise.

La société américaine a montré, dans une étude publiée en 2021, que 34% des salariés préfèrent changer d'équipe ou démissionner, sans faire part de leurs problématiques à leur direction ou aux Ressources Humaines.

Il s'agit donc :

  • De mesurer le turnover
  • D'évaluer son évolution au fil du temps
  • De l'analyser pour comprendre les causes de cette croissance

Comment identifier les causes du turnover. Voici quelques pistes :

  • Mener des entretiens de départ avec l'ensemble des collaborateurs démissionnaires. L'enjeu est de comprendre les raisons qui poussent vos employés à démissionner. On parle également de processus d'offboarding.
  • Mener une étude complète sur les salariés actuellement en poste pour comprendre leur état d'esprit. Les enquêtes de satisfaction et les questionnaires anonymes sont de bons outils

Revaloriser les salaires et s'aligner sur le marché du recrutement

Pour 77% des candidats, le salaire est le premier critère de choix entre deux employeurs. Cette étude du cabinet de recrutement Robert Half en 2022, est appuyé par une autre étude Randstad de 2021 qui donne le chiffre de 65%.

En partant de ce principe, il y a fort à parier qu'une entreprise qui perd ses salariés doit revoir sa politique de rémunération afin qu'elle soit compétitive.

Il s'agit d'abord d'avoir une bonne visions des salaires pratiqués sur le marché, par les concurrents et les acteurs de l'éco-système.

Voir notamment notre étude sur les salaires en startup

Après avoir établi un benchmark précis, plusieurs leviers s'offrent aux employeurs et RH :

  • Réévaluer le salaire des employés sur leur rémunération fixe
  • Réévaluer le salaire des employés sur le rémunération variable

Si ces deux solutions sont les plus évidents, d'autres possibilités existent :

  • Mettre en place de systèmes de primes d'intéressement ou de participation permettant d'allouer aux salariés une prime en fonction des résultats de l'entreprise
  • Proposer des avantages en nature (téléphone, véhicules) ou des avantages sociaux pour les employés.

Un autre levier intéressant sur les salaires est la mise en place d'une grille salariale transparente qui clarifie les rémunérations de chacun, les perspectives d'augmentations et limite les risques de litiges.

L'équilibre vie pro / vie perso

Une récente étude montre que le nombre de salariés qui considérait le travail comme étant "très important" a drastiquement diminué, puisqu'il est passé de 60%, dans les années 90, à 24% aujourd'hui.

L'équilibre vie professionnelle et vie personnelle est donc un sujet clé pour toute organisation qui souhaite favoriser la rétention des collaborateurs.

Pour cela, plusieurs conseils à mettre en place :

  • Suivre et garantir une charge de travail acceptable pour les employés
  • Favoriser des modes de travail flexible (horaires souples)
  • Garantir des jours de télétravail

Ce sujet d'autant plus important qu'il va encore plus concerner les employés qui fondent des familles et sont ainsi plus enclins à privilégier des postes qui leur garantissent cet équilibre.

Mieux intégrer les salariés recrutés

Pour bien fidéliser ses employés, il s'agit de bien recruter. Et le recrutement va de la recherche de candidats adaptés à un poste donné, jusqu'à l'onboarding du salarié au sein de l'entreprise.

Il s'agit ainsi d'éviter les erreurs de casting, et garantir la réussite d'une intégration.

Pour fidéliser les salariés, il est crucial de bien gérer le processus de recrutement et d'intégration. Les premiers jours sont déterminants, car 22 % des départs ont lieu dans les 45 premiers jours. Les problèmes de recrutement et d'accueil peuvent être à l'origine de ces départs, avec 53 % des salariés déclarant ne pas avoir eu de définition claire de leurs missions et 78 % ayant ressenti un manque de formation et d'accompagnement.

Pour remédier à ces problèmes, il est essentiel de rédiger une annonce transparente et de mettre en place un processus de pré-onboarding (avant l'arrivée du salarié), avec un contact régulier avec le nouveau salarié. L'onboarding doit comprendre la fourniture d'un poste de travail et d'outils, une présentation de l'entreprise et des événements d'intégration, ainsi qu'un cycle de formation et un mentoring.

Impliquer les employés dans la vie de l'entreprise

Le manque de considération est l'un des facteurs les plus courants qui poussent les collaborateurs à quitter leur travail. Les employés ont besoin de se sentir valorisés et respectés pour être motivés et s'engager dans leur travail. Ainsi, pour améliorer la rétention des employés, il est essentiel de leur donner plus de responsabilités et de les impliquer davantage dans les décisions et les projets de l'entreprise.

En responsabilisant vos équipes, vous créez une relation de confiance et de respect mutuel. Les employés qui se sentent écoutés et considérés sont plus engagés, productifs et loyaux. Une preuve de confiance de la part de l'employeur peut ainsi donner envie aux collaborateurs de se dépasser et de donner le meilleur d'eux-mêmes.

Un engagement accru des employés conduit à une fidélisation plus élevée et donc à un turnover limité. En effet, lorsque les employés se sentent impliqués dans leur travail et dans l'entreprise, ils ont moins tendance à chercher un nouvel emploi ailleurs.

Améliorer le bien-être au travail

Nous avons récemment entendu des échos sur des employés qui avaient quitté une entreprise où la température des locaux était trop froide. Bien que la sobriété énergétique a des bienfaits environnementaux et financiers, il reste primordial de ne pas faire fuir ses collaborateurs.

De manière générale voici une liste d'actions qui peuvent vous aider dans l'amélioration du bien-être au travail :

  • Veiller à la luminosité des espaces de travail et à l'absence de bruit.
  • Veiller à la température des locaux, l'accessibilité des bureaux et à la présence de commodités confortables.
  • Accorder une attention particulière à l'ergonomie du mobilier de travail.
  • Prévoir des équipements originaux pour lutter contre la sédentarité, tels que des bureaux assis-debout ou des bureaux-vélo.
  • Choisir avec soin les outils numériques et logiciels mis à disposition des collaborateurs.
  • Prévoir des espaces de détente tels que des bibliothèques, des salles de jeux, des bars à jus ou à café, ou des salles de sport.
  • Mettre en place des dispositifs "green" tels que le recyclage, une cantine avec une alimentation biologique, ou la lutte anti-gaspillage.

En mettant en place ces actions, les entreprises peuvent améliorer le bien-être de leurs salariés, favoriser leur fidélisation et limiter le turnover.

Au-delà des locaux, l'équipement est aussi un sujet pour les salariés en télétravail. Il s'agit donc de veiller également sur le bien-être des collaborateurs en télétravail.

Être vigilant face aux pratiques managériales en entreprise

Les mauvaises pratiques de management sont souvent la principale raison pour laquelle les employés quittent leur emploi. Beaucoup de sujets sont ressorties ces dernières années, notamment au sujet de pratiques au sein des startups.

Plus de la moitié des cadres ont déjà quitté leur emploi ou rompu leur période d'essai en raison de techniques de management qui ne leur conviennent pas. Pour résoudre ce problème, les experts recommandent un style de gestion présent mais non autoritaire, qui se base sur la confiance et le respect des équipes.

Cela implique que les managers doivent être bons dans l'écoute active, la communication et le feedback. Ils doivent également définir des objectifs factuels, des missions claires et une bonne gestion de la charge de travail pour réduire le stress des collaborateurs.

Il peut être intéressant d'évaluer les compétences des managers, et pourquoi pas mettre en place une formation en interne dédiée, pour améliorer les pratiques au sein des équipes.

Donner des perspectives d'évolution claires et adaptées

Garder des employés, c'est aussi leur donner des perspectives d'évolution de carrière.

Attention, cela n'implique pas forcément du management. Il s'agit de comprendre les envies de l'employé pour lui permettre de se développer personnellement. Voici quelques pistes :

  • Des formations continues pour la montée en compétence
  • Le développement d'une expertise spécifique
  • La prise d'un poste et un rôle d'expert sur un sujet donné
  • L'encadrement d'une équipe, sur un rôle de manager ou de team lead
  • La reconversion vers une autre fonction de l'entreprise

Œuvrer positivement sur les sujets écologiques, environnementaux et sociaux

Toutes les entreprises ne peuvent pas être des entreprises à impact ou à mission. Cependant, il est indéniable de ne pas négliger la recherche de sens des employés. Cela peut passer par :

  • Développer des partenariats avec des associations
  • Mettre en place une politique RSE efficace
  • Réduire l'empreinte carbone de l'entreprise et de son activité

Autres articles récents

Machine Learning Engineer vs Data Scientist, quelles différences ?
Machine Learning Engineer vs Data Scientist, quelles différences ?

Découvrez les principales différences de responsabilités, missions et salaires, entre ces deux postes très répandus dans les métiers de la Tech et de l'IA

Formation à la paie : Maîtrisez la gestion salariale
Formation à la paie : Maîtrisez la gestion salariale

Le gestionnaire de paie dispose d’un rôle prépondérant au sein d’une entreprise. Ses compétences et son savoir-faire ne sont donc pas à négliger. Bien plus

Qu'est-ce qu'un Ingénieur en Cryptographie ?
Qu'est-ce qu'un Ingénieur en Cryptographie ?

Le métier d'ingénieur en cryptographie qui se développe. Présentation des missions, formations et du salaire moyen d'un cryptography engineer.

Licorne Society met en relation les meilleurs talents avec les startups les plus prometteuses

Licorne Society Logocommunauté de startups