Autres articles

Les salaires en startup : Combien gagnent les candidats ?

Les salaires en start-up ont très fortement augmenté sur les deux dernières années. Découvrez à combien vous pouvez prétendre sur Licorne Society
Dernière mise à jour le
Jun 13, 2022
Les salaires en startup : Combien gagnent les candidats ?

L’enjeu de cet article est de présenter les résultats de nos études et réflexions actuelles sur les salaires en startup, la tendance du marché de l’emploi et la comparaison entre les entreprises.

Bien souvent, l’idée que la rémunération est plus faible en start-up par rapport à d’autres structures est ancrée dans la tête des candidats, mais aussi des recruteurs et fondateurs. La tendance du marché, que nous allons décrire ici, révèle que les choses sont en train de changer fortement au sein des entreprises.

Quelles sont les éléments qui impactent le salaire d’une start-up à une autre ?

Entre deux startups pour un même emploi, (même niveau d’expérience, expertise, fonction…), le salaire peut être drastiquement différent. En effet, plusieurs éléments peuvent alimenter la réflexion.

La maturité d’une startup

La théorie vise à dresser le schéma suivant :

Plus une entreprise est Early Stage, plus les salaires seront en dessous de marché. En revanche, plus la startup aura grandi, en phase de scaling, plus les salaires seront compétitifs sur le marché de l’emploi. En contrepartie d’un salaire plus bas, une startup Early Stage proposera généralement des parts ou Equity à ses employés sous la forme de BSPCE. Plus l’entreprise grandit, moins de BSPCE sont distribués :

  • 5 à 10% des parts peuvent être donnés à des associés non fondateur
  • Une fourchette comprise entre 1 à 3% pour les premiers salariés de l’entreprise
  • Moins de 1% pour les autres (sauf exception pour le recrutement de certains C-Level)

Au-delà de la maturité, cette variation du salaire est en réalité liée aux fonds dont disposent la startup ou la scale-up en question. En effet, pour bien rémunérer ses employés, une entreprise doit avoir un business rentable (Chiffre d’affaires élevé et/ou marges élevées) ou bien avoir levé des fonds importants.

Ceci explique que beaucoup de startups Early Stage ne sont pas en mesure de proposer des salaires très compétitifs. Elles ont en général :

  • Un nombre de clients limité, et donc un CA restreint
  • Un produit encore peu rentable du fait de l’effet d’échelle inexistant
  • Des fonds limités, elles n’ont pas encore fait de levée de fonds ou alors un premier tour de table avec des montants levés inférieurs au million d’euros.

A contrario, une startup Early Stage qui a des marges importantes et/ou réalisé une levée de fonds à plusieurs millions d’euros pourra très bien proposer des salaires très compétitifs, à la hauteur de ce qu’on trouve en scale-up.

Les jeunes start up ne proposent donc pas toutes des rémunérations à un niveau en dessous du marché du travail. Le salaire proposé dépend ainsi plus des montants levés et des marges réalisées que de l'ancienneté de l'entreprise.

Le secteur d’une startup

On entend souvent parler de différences de salaires entre les secteurs dans lesquels opèrent les startups. Ainsi, on peut citer l’exemple des Fin Tech qui sont réputées pour bien rémunérer les candidats, là où les FoodTech sont en général sur des fourchettes plus basses.

Ce constat découle en réalité du point précédent. La question à se poser est : Est ce que ce secteur est rentable ? Est-ce qu’il y a beaucoup de capitaux dans ce secteur ?

Ainsi, une startup qui commercialise un produit physique aura forcément des marges plus basses qu’une autre qui développe un SaaS. Il est également plus facile de lever des fonds importants dans des secteurs type FinTech, Blockchain que dans la Food Tech, où la concurrence est rude et donc, le marché plus bouché.

Le secteur donne une indication sur le niveau de rémunération, étant donné qu’il illustre la capacité d’une entreprise à avoir un produit rentable et à disposer d’une trésorerie conséquente.

La tendance du marché du recrutement en startup et l’impact sur les salaires

La reprise économique couplée avec l’essor de la Tech en France dope le marché du recrutement et crée une situation inédite. 

Une pénurie du recrutement des cadres se fait sentir dans l’ensemble du marché de l’emploi. La French Tech et les start-ups sont le plus durement touchés par cette situation.

Cette tension sur le marché du recrutement pousse les entreprises à augmenter les salaires. Si autrefois, des candidats issus de grandes entreprises ou de cabinets de conseil devaient réaliser des efforts conséquents pour rejoindre une startup, cette situation est de moins en moins le cas, tant les startups (et principalement les scale-up) arrivent à proposer des salaires compétitifs qui dépassent parfois la rémunération des cabinets de conseil en management.

Quelques exemples de métiers où les salaires se sont envolés (voir plus bas le tableau des salaires en startup) :

Pour proposer des rémunérations plus élevées, les startups tendent à proposer une part variable de plus en plus importante, sur le modèle américain. Cela est surtout vrai pour les métiers commerciaux, Sales et Marketing, mais le devient également sur d'autres métiers. 

L’évolution du salaire des fondateurs et fondatrices

Pour entrepreneurs et fondateurs des startups à succès c’est également le jackpot. En effet, d’après une étude du Galion Project, un think tank d’entrepreneurs, les salaires des fondateurs ont augmenté de 30% en deux ans. La médiane est de 120 000 euros annuel brut. A nuancer, cette étude se base sur des fondateurs et fondatrices qui ont tous levé des fonds, et qui bénéficient notamment des levées records de l’année 2021. En fonction du montant, la médiane varie fortement :

  • 90 000 euros annuel de médiane pour les entreprises ayant levé moins de 5 millions d’euros
  • 190 000 euros pour les start-up avec des levées à plus de 100 millions d’euros

Le Galion Project mentionne cependant que l’écart homme/femme entre fondateurs et fondatrices est à noter et s’est accru. Il est aujourd’hui de 28%. Celui-ci s’explique principalement par le fait que les femmes sont majoritairement à la tête de start-up ayant moins levé de fonds que les hommes.

A noter que l’on parle ici, bien entendu, des dirigeants de startups qui sont à des phases avancées de leur croissance.

Tableau des salaires en startup par fonction et niveau d’expérience

Nous avons mené une étude auprès de salariés en startup afin de déterminer, par fonction, la rémunération moyenne. Cet étude a vocation à donner des éléments de réponses aux candidats souhaitant se positionner vis-à-vis du marché, ainsi qu’aux recruteurs et fondateurs qui souhaitent adapter leurs offres d’emploi en conséquence. En plus de cette enquête que nous avons menée, les données ci-dessous se basent sur notre expérience avec les différentes missions de recrutement que nous avons conduites.

A noter : Les fourchettes de salaires mentionnées concernent principalement des candidats qui sont à Paris, en région parisienne ou dans de grandes villes de France.

Salaires des C-Level et Head of

Métier C-Level Junior C-Level Senior
Chief Technology Officer (CTO) 60 à 80 k€ En moyenne 90 k€ et jusqu’à 150 k€
Chief Operating Officer (COO) 65 à 80 k€ 100 à 150 k€
Chief Product Officer (CPO) Environ 75 k€ 90 à 120 k€
Chief Marketing Officer (CMO) 60 à 70 k€ (dont variable) 80/90 k€ fixe + variable
Head of Sales 60 à 70 k€ + variable 80 à 120 k€ fixe + variable

C-Level Junior : 5/7 ans d'expérience, en startup Early stage généralement

C-Level Senior : >10 ans d'expérience, en startup avancé ou en scale-up

Salaires des développeurs

Le salaire d’entrée pour un développeur junior est compris dans une fourchette entre 35 et 45 k€. En fonction du diplôme et des technologies maîtrisées, le niveau varie.
Par exemple, on trouve rarement des développeurs mobile à moins de 40/42 k€ annuel (salaire moyen d'un développeur junior), du fait de la pénurie sur ce type de profil.

Ensuite, on ajoutera 2 000 à 4 000 euros par année d’expérience (150 à 400 euros mensuel).

Retrouvez le détail pour chacun des métiers de développeur :

Salaires des métiers Marketing 

Métier Junior (1 à 3 ans d’expérience) Senior (3 à 5 ans)
Traffic Manager / Acquisition Manager 35 à 45 k€ de fixe avec 10 à 15 k€ de variable 45 à 55 k€ de salaire fixe
Growth Manager 40 à 50 k€ de fixe et 10 à 15 k€ de variable Package de 70 à 100 k€ (pour des profils très spécifiques)
Content Manager 30 à 35 k€ Environ 40 k€

Salaires des métiers Sales

Métier Junior (1 à 3 ans d’expérience) Senior (3 à 5 ans)
Business Developer 32 à 40 k€ de fixe et 10 à 20 k€ de variable 40 à 50 k€ de fixe et 20 k€ de variable
Account Manager 32 à 40 k€ de fixe et 10 à 20 k€ de variable 40 à 50 k€ de fixe et 20 k€ de variable
Account Executive Package compris entre 40 et 55 k€ Package autour de 75 k€ annuel

Salaires dans les Opérations et les fonctions Support

Métier Junior (1 à 3 ans d’expérience) Senior (3 à 5 ans)
Operations Manager 42 k€ en moyenne Entre 45 et 60 k€
Customer Success Manager Entre 35 et 45 k€ Entre 45 et 55 k€
Talent Acquisition Manager Entre 35 et 45 k€ Entre 45 et 60 k€

Salaires des métiers Product & Design

Métier Junior (1 à 3 ans d’expérience) Senior (3 à 5 ans)
Product Manager Entre 35 et 50 k€ Entre 50 et 75 k€
UX / UI Designer Entre 30 et 40 k€ Entre 40 et 60 k€

  • Vous souhaitez retrouver plus d'information sur les métiers en startup ? (missions, compétences, formation et salaires). Retrouvez ici l'ensemble des fiches métiers startup.

Autres articles récents

Les meilleurs sites pour la recherche d'un emploi
Les meilleurs sites pour la recherche d'un emploi

Retrouvez la liste des meilleurs sites et solutions de recrutement en France en startup et en entreprise

Cadrer le besoin pour le recrutement des C-level et Head of
Cadrer le besoin pour le recrutement des C-level et Head of

Les éléments clés pour réussir à recruter des candidats pour la direction des start-ups : CMO, COO, CPO, CTO...

Les clés d'un recrutement réussi en startup
Les clés d'un recrutement réussi en startup

Nos solutions pour passer d'un recrutement ouvert depuis 1 an à un poste pourvu en quelques semaines

Licorne Society met en relation les meilleurs talents avec les startups les plus prometteuses

Licorne Society Logocommunauté de startups